Snapchat et le Cirque du Soleil : un bond dans l’innovation

Au tout début du mois d’avril, une surprenante collaboration a vu le jour. Snapchat et le Cirque du Soleil se sont associés pour proposer un spectacle en réalité augmentée. Une expérience inédite possible grâce à la 5G et Verizon, opérateur de télécommunications aux États-Unis.

Retour sur l’histoire du Cirque du Soleil …

Le Cirque du Soleil a été créé par Guy Laliberté et Daniel Gauthier, deux artistes québécois. Il se distingue du cirque traditionnel car leurs spectacles ne contiennent pas d’animaux. Ils proposent une vision différente et plus artistique du cirque, en privilégiant les numéros d’acrobaties. Actuellement ils produisent 18 spectacles, dont 10 en tournée et 8 dans des lieux fixes comme Las Vegas et Orlando.

Aujourd’hui, le Cirque du Soleil n’appartient plus à ses deux fondateurs originaux. En 2015, Guy Laliberté a revendu ses actions, et n’en est donc plus le principal actionnaire. C’est TPG Capital qui devient propriétaire de plus de la moitié des actions (55%), suivi par Fosun International avec 25% et enfin la Caisse de dépôt et du placement du Québec pour les 20% restant.

… et l’évolution de Snapchat

Snapchat voit le jour en 2011 en Californie. L’application créée par Evan Spiegel, Reggie Brown et Bobby Murphy permet d’envoyer des photos et vidéos, ou même créer des stories mais toujours pour un temps éphémère. Les photos envoyées peuvent ne durer que 1 seconde, et les stories jusqu’à 24h.

Snapchat possède plusieurs produits :

  • Le Bitmoji : un petit avatar que vous pouvez faire à votre image, ou non.
  • Zenly : une start-up française spécialisée en géo-ocalisation, très utile pour leur fonction « map ».
  • Les Spectacles : des lunettes connectées et équipées de petites caméras.

Cette application n’appartient pas au groupe Meta. Dès 2013, Marc Zuckerberg a essayé de racheter 2 fois Snapchat, 2 propositions qui ont été refusées. Aujourd’hui, le CEO est Evan Spiegel, un des fondateur.

Trouver le juste équilibre

Maintenant que les présentations sont faites, penchons-nous sur la collaboration entre ces deux marques assez éloignées. Pour expliquer pourquoi ce spectacle en réalité virtuel est né, plusieurs possibilités s’offrent à nous.
Avant de lire la suite, n’hésitez pas à regarder cette vidéo qui présente le concept du spectacle et vous montre comment il a été enregistré et diffusé.

  1. La course à la concurrence. Comme je l’ai cité plus haut, Snapchat résiste encore et toujours à Marc Zuckerberg, qui a eu tendance à racheter pratiquement tous ses concurrents. Cela a contribué à créér un monopole presque parfait dans le monde des réseaux sociaux pour l’entreprise Meta. Un monopole est une situation où une organisation est dans une position d’exclusivité. Récemment, Meta a annoncé son projet Metaverse. Il est donc intéressant pour Snapchat d’utiliser aussi une sorte de monde virtuel pour proposer ses spectacles, et ainsi créer une concurrence.
  2. Une recherche de créativité. Le Cirque du Soleil est déjà très créatif, et s’essayait déjà à la technologie. Ils poussent l’expérience encore plus loin pour eux comme pour le public ainsi que les artistes grâce à la réalité virtuelle.
  3. La crise du covid-19 et le confinement ont poussé ces innovations à apparaitre encore plus vite. Elle a également redéfini les frontières entre virtuel et réel, ainsi que la question de l’accessibilité. Ce spectacle en réalité virtuelle en est une très bonne illustration.
  4. Besoin d’un coup de boost ? Le cirque du soleil cible probablement les adultes, tandis que Snapchat les jeunes. Faire un évènement mélangeant les deux permet d’élargir les publics pour chacune de ces deux organisations.

Maintenant, on comprend un peu mieux pourquoi Snapchat et le Cirque du Soleil ont fait cette acrobatie ensemble !

Quel futur ?

Enfin, on peut se demander si ce genre de spectacle est un effet de mode et s’il persistera dans le temps. La question se posait déjà lorsque les Spectacles sont sorties. Et pour cause, celles-ci ont eu du mal à dépasser la phase d’introduction d’un produit-marché, qui consiste à éduquer le consommateur à une nouvelle technologie.

Cependant, on peut dire que les technologies de type metaverse, univers virtuel,… commencent à bien faire leur place sur le marché, elles sont dans la phase de croissance. Cela signifie que la phase d’introduction a été réussie, et que les consommateurs rejoignent la technologie. Il n’y a pas non plus encore trop de concurrence sur le marché.

Seul l’avenir nous dira si ce type de spectacle ou d’univers arrivera à atteindre la phase de maturité, moment où le marché sera saturé de concurrents proposant cette technologie avant d’atteindre une phase de déclin.

Si ce décodage vous a plus, vous aimerez aussi surement celui les gachas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *