Comment devenir journaliste de mode ?

Tu aimes la mode et la rédaction? Je te propose d’allier passion, plaisir et travail en un clin d’oeil. Deviens journaliste de mode!

Source : Pexels

Le métier de journaliste a déjà été décodé dans un précédent article que je t’invite à aller consulter. Pour rappel, le métier de journaliste peut s’étendre dans énormément de domaines ainsi qu’à différents niveaux. Dans cet article, nous allons principalement nous intéresser à la profession de journaliste de mode.

La mode, les vêtements, les défilés et les paillettes t’attirent mais tu ne te vois pas déambuler sur le podium ? La création de nouvelles collections ne te botte pas non plus mais tu adores écrire ? J’ai quelque chose à te proposer : journaliste de mode. Un métier qui pourra allier passion et travail, c’est parfait, non ?

Un journaliste de mode, qu’est-ce que c’est ?

Le rôle d’un journaliste de mode est de tenir au courant son public des nouvelles tendances que ce soit d’un point de vue des collections de vêtements, des événements, des créateurs ou encore des mannequins les plus en vogue. C’est une profession qui peut s’exercer tant au niveau national qu’international. En plus d’écrire des articles pour un magazine ou un blog, le journaliste doit aussi réaliser des reportages et donc s’exprimer face à la caméra. Il doit toujours être le premier à publier du contenu sur un nouveau phénomène à travers des articles, des interviews tout en donnant un avis objectif afin que le public puisse se faire son propre avis. Divers sujets peuvent être abordés tels que les nouvelles tendances, les coulisses d’un défilé, le monde du styliste, les nouveaux produits, les conseils mode et beauté et j’en passe.

C’est un métier riche en découvertes et qui ne demande pas que du travail de bureau. En effet, le professionnel est amené à participer à certains événements et donc rencontrer des nouvelles personnalités presque quotidiennement.

Quelles sont les compétences et qualités requises pour ce job ?

Comme dans chaque de job en rapport avec la com’, il est nécessaire d’avoir un bon sens de la communication, de l’indépendance et de la créativité. Cependant, ce n’est pas tout, il faut aussi être organisé, volontaire, curieux, rigoureux, flexible et résistant au stress. Le journalisme de mode n’est pas qu’une histoire d’informations, tu dois aussi être capable de convaincre ton lectorat tout en ayant un bon esprit critique. La passion pour le domaine est évidemment un plus ! C’est important de prendre du plaisir en travaillant pour ne pas voir cela comme une charge.

Au-delà de la rédaction d’articles pour laquelle il faut savoir écrire correctement et maitriser les règles d’écriture, beaucoup d’autres choses sont à gérer quand tu es journaliste de mode. En effet, il est important de détenir des bonnes connaissances sur ce secteur et pour cela il faut se documenter, regarder et lire tout ce qui est en rapport avec le monde de la mode. De plus, avoir un carnet d’adresses bien rempli peut énormément t’aider tout comme le fait de parler plusieurs langues. C’est presque indispensable pour pouvoir exercer ce métier. Enfin, la maîtrise de logiciels de mise en page comme InDesign par exemple, est essentielle.

Quelles formations peux-tu suivre en Belgiue ?

Source : Pexels

En ce qui concerne les formations à suivre afin de se faire une place en tant que journaliste de mode, il existe plusieurs possibilités. La première que je te recommande est de suivre un bachelier à l’UCLouvain en information et communication avant de poursuivre avec un master soit en information et communication, soit en journalisme.

Si tu préfères suivre une formation courte, c’est possible. Il s’agit de ne faire qu’un bachelier professionnalisant de trois ans en haute école. Tandis que pour un cycle plus long du type master il existe :

  • Premièrement, un master en information et communication (1 ou 2 ans)
  • Deuxièmement, un master en journalisme (2 ans)
  • Enfin, un master en presse et information spécialisées (2 ans) à la haute école.

Ces différentes formations sont accessibles à :

  • D’une part, l’université de Namur
  • D’autre part, l’université de Liège
  • De plus, l’université de Bruxelles
  • Enfin, l’IHECS

Pour finir, j’espère sincèrement que cet article t’a plu et que tu te lanceras peut-être dans ce monde avec un brin de folie. En attendant, n’hésite pas de continuer à nous lire. Pour cela, rendez-vous sur notre site decodagecom mais aussi sur nos réseaux sociaux (Facebook, Instagram et TikTok). Je te donne rendez-vous lundi avec Cristina pour en apprendre davantage sur un autre métier de la com’ !

Madeline Frennet

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *