Le feedback : 3 techniques pour réaliser un retour constructif !

feedback
javelo.io

Le feedback, littéralement « ce qui nourrit en retour », est fortement conseillé dans les entreprises. Véritable outil managérial, le feedback peut prendre plusieurs formes. Nous vous expliquons dans cet article les meilleures techniques pour réaliser un feedback efficace !

feedback
javelo.io

Le feedback, c’est quoi ?

Le concept est utilisé pour la première fois dans les années 1940 dans le domaine de l’ingénierie spatiale. Comme son nom l’indique, l’objectif du feedback est de donner un retour à une personne ayant réalisé une action. Cette personne pourra alors corriger ou améliorer ce qu’il a fourni. Les feedbacks ne sont pas uniques, les feedbacks peuvent être successifs pour arriver au meilleur résultat possible.

L’importance du feedback

Le feedback est aujourd’hui devenu un outil managérial très important. Evoluant dans un environnement instable et incertain, les entreprises ont besoin d’avoir rapidement des retours sur leurs performances pour pouvoir vite réagir en cas de problèmes.

Très utile pour progresser, le feedback est employé par le management pour pouvoir se rendre compte de l’état du projet ou du travail fourni et ainsi s’améliorer si nécessaire.

C’est aussi une source de motivation ! Faire des retours réguliers permet de savoir ce qui a déjà été fait et ce qu’il reste à faire.

3 techniques pour un retour constructif

Avant tout, pour que le feedback soit efficace, la communication doit être claire et factuelle afin d’éviter tout sous-entendu qui nuirait au bon déroulement du travail ou de l’objectif désiré.

Pour vous aider à réaliser un retour constructif, voici 3 techniques primordiales :

  1. Régularité : certaines entreprises se reposent souvent sur une évaluation annuelle mais souvent, celle-ci représente beaucoup de stress et tout le monde n’a pas l’occasion de s’exprimer. Des feedbacks réguliers, eux, permettent une progression sur le long terme. Il est prouvé que ceux-ci augmentent la performance des employés.
  2. Concision : le feedback doit aller droit au but, on ne perd pas de temps. Lorsqu’on s’adresse à quelqu’un pour faire un retour sur son travail, on lui explique rapidement les points faibles et les points forts de ce qu’il a réalisé. Pas besoin de faire des longs discours ou de lui lancer des fleurs !
  3. Réciprocité : le feedback est encore plus efficace s’il est réciproque, s’il ne va pas toujours dans le même sens tel que manager vers employé. S’il est réciproque, l’employé a l’opportunité de s’exprimer et de se sentir valorisé. Ça permet aussi au manager de se remettre en question et d’améliorer ses méthodes de management.

Les effets du feedback

Les effets se font surtout sentir auprès des employés. Ils gagnent en autonomie, en confiance mais apprennent aussi à mieux auto-évaluer leur travail. Leurs actions sont valorisées. Les feedbacks permettent aussi une communication plus fluide entre les salariés et leurs responsables.

Plusieurs types de retour

  • Le feedback positif : c’est essentiellement un compliment ou des félicitations sur l’action ou la performance de son interlocuteur. Ce type de retour fait du bien et encourage.
  • Le feedback correctif : il est nécessaire que ce soient des retours constructifs et non pas seulement des « méchantes » critiques. L’interlocuteur ne doit pas se sentir attaqué.
  • Le feedback besoin : il est utilisé pour exprimer des besoins ou des désirs pour l’avenir. Il évite de pointer les erreurs du passé et de se tourner vers le futur.

Quelles sont les étapes ?

Pour réaliser un feedback efficace, voici une liste non exhaustive des étapes nécessaires à son élaboration :

  • Bien se relire pour ne rien manquer dans vos commentaires et vos recommandations
  • Planifier le moment d’échange et s’y préparer : il faut que vous soyez impliqué pour que vos commentaires soient bien pris en considération !
  • Lors du moment d’échange, le temps de parole est important. Il faut que chacun ait le temps de s’exprimer. Celui qui a réalisé le feedback doit exprimer clairement son avis et ce qu’il recommande pour la suite du projet ou de l’action.
  • A la fin de l’échange, ne pas oublier un plan d’actions nécessaire pour voir ce qu’il reste à faire ou ce qu’il y a à améliorer.

Pendant le confinement, il était évidemment plus compliqué de pouvoir organiser des moments d’échange mais des outils numériques étaient et sont toujours présents pour faciliter la communication dans les entreprises. Nous pouvons citer Slack par exemple qui est un outil bien pratique !

Et puis, s’il y a des problèmes ou des incompréhensions entre les employés ou avec les managers, le chargé de comm’ interne est l’homme ou la femme de la situation !

Vous n’êtes toujours pas convaincus par les bienfaits du feedback ? Voici une courte vidéo qui pourrait vous persuader !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *