La monétisation sur YouTube en 2022 ; contrôle médiatique ou ressource financière ?

Image : PhonAndoid

Le sujet de la monétisation sur YouTube constitue un sujet très discuté aujourd’hui parmi les adeptes du site. Plus qu’une plateforme de partage de vidéos, YouTube est devenu aujourd’hui un domaine dans lequel tout un chacun peut se lancer et même y travailler pour gagner sa vie. Si certains parviennent à subvenir à leurs besoins grâce à des partenariats auprès d’entreprises ou de particuliers, d’autres n’attirent pas forcément l’attention de partenaires commerciaux et ne peuvent donc pas obtenir de revenus directs de la part d’externes.

La monétisation, une autre méthode de financement viable ?

Ainsi, pour obtenir de l’argent via la plateforme de vidéos, il existe, pour ceux n’ayant pas l’occasion de procéder à des parrainages, une autre méthode de revenus que l’on connaît comme la monétisation. YouTube, en tant que plateforme de partage de vidéos, doit engendrer des revenus pour fonctionner, et pour éviter de rendre son accès payant, le site a dû utiliser d’autres méthodes. La publicité sur le site s’est révélé le meilleur moyen.

Image : Blog Pumpup

YouTube procède ainsi à une mise à disposition de publicités pour les chaînes attirant des visionneurs régulièrement. Ainsi, par ce procédé, les vidéos sur YouTube peuvent avoir accès à une monétisation ; si elles se révèlent être intéressantes pour la plateforme de vidéos et si elles s’avèrent être adaptées aux publicités que YouTube veut distribuer sur son site, alors ces mêmes vidéos peuvent être monétisées et rapporter à YouTube ET au YouTubeur.

Toute une étude pourrait porter sur cette méthode de YouTube de monétiser des vidéos et sur l’art des entreprises et des annonceurs d’afficher leurs publicités au sein des vidéos et de cibler un public. Cependant, dans cet article, il va s’agir de comprendre comment une vidéo peut se monétiser et surtout, comment elle peut perdre cette monétisation. Toute personne intéressée pourra cependant aisément trouver de nombreuses vidéos sur la plateforme même de YouTube expliquant les méthodes de la plateforme pour calculer les revenus que peut rapporter la publicité.

To monetize or not to monetize ? That’s… a good question.

Si le métier de YouTubeur fait rêver aujourd’hui, c’est bien parce que cette fonction peut rapporter de l’argent, parfois beaucoup, et en faisant ce que l’on aime. D’autant que les exemples de YouTubeurs à succès ne manquent pas ! Rien qu’en France, les plus gros YouTubeurs en 2022 comptaient leurs abonnés par millions, voir dizaines de millions. Et avec une telle fanbase, les méthodes ne manquent pas.

Image : L’ADN

Dans nos recherches, nous avons pu décompter 7 méthodes principales d’engranger des gains avec YouTube ;

  1. Gagner de l’argent en vendant, sur sa chaîne, des produits dont la promotion est faite dans la vidéo.
  2. Le crowdfunding (ou autres formes de soutien participatif) pour des projets.
  3. Les dons (Youtip, Tipee et quantité d’autres plateformes supplémentaires).
  4. Vendre sous licence les vidéos aux médias en ligne (principalement via des commandes de particuliers ou d’entreprises).
  5. Collaborer avec des marques via des partenariats.
  6. Travailler pour un YouTubeur, notamment en opérant en tant que monteur vidéo, méthode très populaire aujourd’hui.
  7. Celle qui nous intéressera, devenir un partenaire YouTube grâce à un programme que nous allons développer et gagner de l’argent à travers les annonces publicitaires si la vidéo est monétisée. Nous retiendrons cette méthode.

Il ne s’agit que d’exemples non-exhaustifs, il existe évidemment une quantité de moyens pour gagner de l’argent avec YouTube bien plus élevée, mais nous ne retiendrons que ces sept principaux, et surtout le dernier.

La monétisation et la démonétisation ; contrôle de YouTube ou limites nécessaires ?

Les méthodes que nous avons survolé au-dessus ne concernent que la monétisation d’une chaîne YouTube. Dans le cadre de cet article, il s’agit de parler de la monétisation d’une vidéo unique. Gagner de l’argent grâce à une vidéo en comptant sur la pub est… étonnamment simple. Il ne s’agit, dans les faits, que de rejoindre le programme de partenaire YouTube et d’activer la monétisation d’une vidéo directement sur le site de partage de vidéos.

La vraie difficulté vient principalement de causes dépendantes directement du YouTubeur, puisque c’est à lui ou elle que revient la tâche de fédérer une communauté, attirer des « vues », entretenir l’identité de sa chaîne et tous les éléments annexes. Là où le YouTubeur est moins responsable dans la monétisation de ses vidéos, c’est ironiquement la démonétisation.

musique - Page 3 sur 12 - Articles sur Tom's Guide
Icône de monétisation « limitée » sur YouTube Studio.

Si YouTube est relativement ouvert sur les vidéos pouvant être monétisées, ses décisions en matière de démonétisation sont plus nuançables. Les YouTubeurs touchés par cette question vivent de YouTube et ont besoin d’avoir accès à la monétisation. Le Programme Partenaire de la plateforme de partage de vidéos divise son contenu selon si les vidéos sont « adaptées à la monétisation » et certains vidéastes peuvent perdre leurs revenus publicitaires pour une vidéo à cause de son contenu pour des raisons diverses. Contenu sexuellement suggestif, violent, avec un langage inapproprié, présence de drogues… Les raisons sont nombreuses.

Dès lors, les réactions des YouTubeurs concernés par la monétisation deviennent plus virulentes lorsqu’ils la perdent pour des raisons qu’ils ne comprennent ou n’acceptent pas. On se souviendra du scandale récent du Joueur du Grenier, un YouTubeur français spécialisé dans le jeu vidéo rétro ayant menacé d’attaquer YouTube en justice après une démonétisation jugée injustifiée par le vidéaste de l’une de ses vidéos. Le cas était déjà arrivé avant puisque l’une de ses anciennes vidéos, qui mentionnait les attentats du 11 septembre 2001, a dû être modifiée afin de conserver sa monétisation.

Joueur du Grenier - DUKE NUKEM FOREVER (Version censurée) - YouTube
Source : Minitature de la vidéo « Joueur du Grenier – DUKE NUKEM FOREVER (Version censurée) » de la chaîne « Joueur du Grenier »

Mais est-ce vraiment une mauvaise chose que les vidéos soient démonétisées ? Est-ce que la modération des vidéos par YouTube est vraiment aussi injuste ? Le nombre d’heures de visionnage sur la plateforme de partage de vidéos continue de monter, et le nombre de YouTubeurs gagnant leur vie grâce au site ne cesse d’augmenter, il ne semble donc pas y avoir de démonétisation excessive. La répulsion et le sentiment d’injustice envers la politique de monétisation de YouTube semble plus venir en fait d’une indignation des critères de démonétisation, parfois exagérés selon certains.

Source : vidéo « Il s’est passé quoi sur Duke nukem ? » de la chaîne « Le Bazar du Grenier ».

Il faut toutefois remettre en exergue toute cette polémique vis-à-vis de la démonétisation. Si on ne peut nier qu’il existe certaines injustices dans le traitement des vidéos de la plateforme YouTube, il est également nécessaire de maintenir sur le site un contrôle sur les vidéos et les sujets abordés. Un site aussi fréquenté que YouTube ne peut se permettre de laisser sur sa plateforme (trop) de vidéos pouvant créer des polémiques. La question quant à savoir la légitimité de ces actions est toujours ouverte et ne trouvera probablement pas de réponses avant longtemps.

Il faut retenir, comme nous l’avons souligné à plusieurs reprises, que cet article ne parle que de la monétisation d’une vidéo unique. Monétiser une chaîne reprend beaucoup d’éléments, parfois directs (les partenariats, la publicité, les dons…), parfois beaucoup plus subtils, avec notamment le rapport d’un YouTubeur avec sa communauté, sa personnalité, la continuité de ses vidéos, la fidélité des adhérents, les abonnements… Il faudrait une étude complète pour comprendre comment fonctionne la mentalité derrière la monétisation et les éléments qui permettent d’y accéder assurément. Nous espérons toutefois que cet article aura rendu plus simple et accessible la compréhension de la monétisation sur YouTube.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *