Les placements de produits par les YouTubeurs en 2022 ; partenariats ou intrusions ?

La plateforme de partage de vidéos YouTube, avec ses « YouTubeurs », est aujourd’hui un site mondialement visité et recèle de très nombreux créateurs. S’il est très simple de visionner une vidéo, il va de soi qu’elles sont plus compliquées à réaliser. Beaucoup de YouTubeurs doivent réaliser leur contenu avec des moyens limités. Au sein de cette plateforme va donc se créer une forme de parrainage, de partenariat avec les placements de produits des grandes entreprises auprès des vidéastes de YouTube.

Les entreprises investissent le « YouTube Game »

Créée en 2005 par trois anciens employés de Paypal, la plateforme de mise en ligne de Google est l’un des sites les plus populaires du monde. Site très actif, il est également très prisé des « jeunes ». Rien qu’en France, on compte que 8 personnes sur 10 âgées entre 16 et 24 ans se rendent sur YouTube au moins une heure par jour. On comprend donc fort aisément en quoi une telle plateforme peut attirer les entreprises à proposer des partenariats commerciaux.

D’autant qu’en plus de sa population jeune, YouTube peut également se vanter d’avoir une activité très régulière. Il s’agit d’un véritable carrefour de spectateurs et donc, une cible privilégiée pour placer une publicité. YouTube, c’est :

  • Plus de 90 000 vidéos sont vues en une seconde sur YouTube
  • 1 milliard d’heures de vidéos visionnées sur YouTube par les internautes à travers le monde chaque jour
  • Plusieurs milliards de vues par jour
  • 37 % du trafic mondial sur mobile se fait sur YouTube, devant Facebook (8,4 %) et Snapchat (8,3 %)

Impossible dès lors de ne pas explorer et utiliser ce domaine pour promouvoir ses produits à l’aide des principaux acteurs et travailleurs de YouTube, les « YouTubeurs ».

Une nouvelle génération de YouTubeurs ; inclure la publicité dans sa vidéo

Source : Minitature de la vidéo « VLOG – tous les sponsors ne se valent pas… » de la chaîne « Le Foutoir d’AstronoGeek »

« Bonjour à tous, vous ais-je déjà parler de NordVPN !? », « Nous remercions notre partenaire du jour, Raid Shadows Legend. Raid Shadows Legend, c’est un jeu… », « Mais tout d’abord, un grand merci à notre sponsor Audible. »

Combien de personnes ont déjà entendu ce genre de phrases au moment où se lance une vidéo YouTube ? Aujourd’hui, il est devenu commun de croiser du contenu sponsorisé sur la plateforme. La publicité en elle-même est devenue une norme sur le site et cela ne choque plus de voir apparaître une pub dès le début d’une vidéo. Si les sponsorings se sont fortement répandus aujourd’hui, il ne faut pas non plus oublier que la monétisation des vidéos par YouTube constitue un revenu important pour les YouTubeurs. Une étape cruciale pour cette « nouvelle » génération de YouTubeurs qui doit remplir un nombre de critères colossaux comme on peut le constater sur le site de YouTube.

Les Youtubeurs expliqués aux Parents 1/2 - HD (2016) - Vidéo Dailymotion
Source : Minitature de la vidéo « Les YouTubeurs expliqués aux Parents 1/2 – HD » de la chaîne « Culture Express« 

Ainsi, dans cette situation, il devient possible pour le YouTubeur d’afficher son partenariat sans que son public ne ressente une sensation d’être devenu une cible publicitaire. Afin de « mieux faire passer la pilule », les vidéastes redoublent d’originalité pour présenter leur partenaire. Relier la marque à son scénario, créer des personnages pour le présenter, centrer la vidéo autour du produit voir même l’utiliser dans la vidéo même, il n’y a aujourd’hui plus besoin de juste afficher discrètement le produit, les partenariats demandent à ce que le produit soit connu et les vidéastes doivent dès lors intégrer à leur vidéo le produit, voir à modifier leur réalisation pour qu’il concorde au produit sponsorisé.

Un frein à la rédaction ou un outil scénaristique ?

Un partenariat est surtout monétaire, le YouTubeur parle d’un produit dans sa vidéo et reçoit en retour de l’argent ou autres compensations. Cependant, les formes de partenariats sont très nombreuses. Si la rémunération pure et simple est basique, il y a certaines vidéos qui consistent uniquement à présenter le produit. Parfois, un YouTubeur choisira de présenter tout simplement le produit, sans rémunération, ou certains se contentent de recevoir un produit sans recevoir de compensation financière. Dans certains cas, le YouTubeur va même se servir du produit à présenter comme un outil scénaristique pour commencer sa vidéo ou au milieu pour diviser son contenu ou opérer à une transition.

Si l’on imagine aujourd’hui facilement un vidéaste commencer sa vidéo en présentant d’abord son produit sponsorisé, beaucoup préfèrent en réalité parler du partenaire de la vidéo au milieu de leur contenu, afin d’utiliser le partenariat comme une transition. D’autres encore choisissent tout simplement d’envoyer leur public à la fin de la vidéo pour présenter leur sponsor afin de ne pas perdre l’attention de leur audience. Si les YouTubeurs sponsorisés partagent le concept de « phrase d’accroche », elle n’est pas nécessairement utilisée de la même manière.

Que retenir de l’utilisation des sponsors dans une vidéo ?

Aujourd’hui, il n’est plus « choquant » de voir un YouTubeur avoir recours à un sponsor. On peut toutefois remarquer certains vidéastes réfractaires, qui résistent encore et toujours à la présence des sponsors. Si le recours à des entreprises externes n’est pas obligatoire pour une vidéo, il n’est en tout cas plus un frein tant les vidéastes n’ont plus à s’en cacher, ainsi que de par l’attrait scénaristique que propose l’utilisation d’un sponsor dans une vidéo YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *