La data : 3 minutes pour tout comprendre !

Depuis l’invention des ordinateurs, les gens ont utilisé le terme de la data pour désigner les informations informatiques, et ces informations étaient soit transmises, soit stockées. Mais ce n’est pas la seule définition ; il existe également d’autres types de celle-ci. Alors, qu’est-ce qu’une data ?

Définition de la data

De quoi s’agit-il ?

Appelée également données, elles désignent des éléments d’information distincts, généralement formatées et stockées d’une manière qui correspond à un objectif spécifique. Les données peuvent exister sous différentes formes : des chiffres ou du texte enregistrés sur papier, des bits ou des octets stockés dans une mémoire électronique, ou des faits vivant dans l’esprit d’une personne. Toutefois, depuis l’avènement de l’informatique au milieu des années 1900, la data désigne le plus souvent des informations transmises ou stockées par voie électronique.

Que sont ses types et pourquoi sont-ils importants ?

les types de la data
Source: amplitude
  • Entier (int): Il s’agit du type de données numériques le plus courant, utilisé pour stocker des nombres sans composante fractionnaire (-707, 0, 707).
  • Point flottant (float): Il s’agit également d’un type de données numériques utilisé pour stocker des nombres qui peuvent avoir une composante fractionnaire, comme le font les valeurs monétaires (707,07, 0,7, 707,00).
  • Caractère (char): Il est utilisé pour stocker une seule lettre, un chiffre, un signe de ponctuation, un symbole ou un espace vide.
  • Chaîne de caractères (str ou text): Il s’agit d’une séquence de caractères et du type de données le plus couramment utilisé pour stocker du texte. En outre, une chaîne peut également inclure des chiffres et des symboles, mais elle est toujours traitée comme du texte.
  • Booléen (bool): Il représente les valeurs vrai et faux. Lorsque vous travaillez avec le type de donnée booléen, il est utile de garder à l’esprit qu’une valeur booléenne est parfois également représentée par 0 (pour faux) et 1 (pour vrai).
  • Type énuméré (enum): Il contient un petit ensemble de valeurs uniques prédéfinies (également appelées éléments ou énumérateurs) qui peuvent être comparées et affectées à une variable de type données énumérées.
  • Tableau: Également connu sous le nom de liste, un tableau est un type de données qui stocke un certain nombre d’éléments dans un ordre spécifique, généralement tous du même type.
  • Date : Ne nécessite pas d’explication ; enregistre généralement une date au format AAAA-MM-JJ
  • Datetime : Stocke une valeur contenant à la fois la date et l’heure au format AAAA-MM-JJ hh:mm:ss.
  • Horodatage : Généralement représenté en temps Unix, un horodatage représente le nombre de secondes qui se sont écoulées depuis minuit (00:00:00 UTC), le 1er janvier 1970.

Importance de ces types

Vous vous demandez peut-être pourquoi il est important de connaître tous ces types de données alors que vous cherchez avant tout à comprendre comment exploiter les données des clients. Il n’y a qu’une seule raison principale : recueillir des données propres et cohérentes.

Votre connaissance des types de données vous sera utile à deux étapes de vos efforts de collecte de données, comme décrit ci-dessous.

L’instrumentation : Le processus de suivi et d’envoi de données à des outils et systèmes externes est connu sous le nom d’instrumentation, et la toute première étape de ce processus consiste à créer un plan de suivi des données.

Lorsque vous décidez des événements à suivre et des propriétés à collecter , le fait de spécifier le type de données de chaque propriété dans le plan de suivi rend le processus d’instrumentation beaucoup plus efficace et laisse peu de place à l’erreur.

Les enquêtes: En tant que professionnel des données, il est probable que vous recueilliez des données auprès de vos clients par le biais d’enquêtes tout au long du parcours client, de l’intégration à la désaffection.

Comment les données sont stockées ?

Les ordinateurs représentent les données, y compris les vidéos, les images, les sons et les textes, sous forme de valeurs binaires utilisant des modèles de deux chiffres seulement : 1 et 0 : Un bit est la plus petite unité de données et représente une seule valeur. Un octet est composé de huit chiffres binaires. Le stockage et la mémoire se mesurent en mégaoctets et en gigaoctets.

Qui sont les pros de la data ?

  • Le data analyst épluche la data ! Il l’inspecte, la nettoie, la transforme pour en faire des modèles et découvrir les informations permettant de tirer des conclusions éclairées. Il a une casquette à la fois tech et business.
  • Le data engineer développe, organise et met en forme de grands volumes de données afin de les mettre à disposition de toutes les équipes de son entreprise.
  • Le data scientist agrège des données pour créer des modèles prédictifs et ainsi prendre des décisions basées sur des schémas statistiques.
  • Le data architect met en place toutes les structures pour collecter et stocker la donnée de manière intelligente et viable.

Pour aller plus loin:

Dans ces articles découvrez tout ce qu’il y a à savoir au sujet du Big Data, des métiers de la Data et aussi en quoi et comment il peut être un enjeu marketing majeur pour les entreprises aujourd’hui : https://decodagecom.be/?p=8286&preview=tru

https://datascientest.com/le-big-data-pour-les-nuls

https://www.wildcodeschool.com/fr-FR/blog/Comprendre-la-data-en-commencant-avec-les-bases

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *