Pourquoi Facebook n’intéresse plus les jeunes ?

Facebook, grand leader des réseaux sociaux, connait un succès mondial avec plus de 2,91 milliards d’utilisateurs par mois. Il est le réseau social le plus utilisé. Cependant, depuis quelques années, on peut apercevoir un désintérêt grandissant pour ce géant au niveau de la jeune génération. Serait-ce le début de la fin pour Facebook ? Pourquoi les jeunes ne l’apprécient plus autant qu’avant ?

Infographie ©Godeau Olivia, 2022

Faire face à la concurrence

Tout d’abord, comme toute société, Facebook à la concurrence. De nos jours, les réseaux sociaux continuent de grandir et prennent de plus en plus de place.  Facebook doit faire face aux nouveaux réseaux sociaux qui semblent le dépasser un peu plus chaque jour. Avec leurs concepts innovants et dans l’air du temps, les nouvelles applications connaissent un succès qui a des conséquences pour le groupe Meta. Si l’on demande à la « jeune génération », on se rend vite compte que ce n’est pas leur réseau social préféré et que la plupart d’entre eux n’ont pas même pas de compte.  Aujourd’hui pour les moins de 18 ans tout se passe sur Snapchat, Instagram ou TikTok.

Facebook toujours en tête du classement des utilisateurs

Cependant, les connexions sur le réseau social sont toujours aussi nombreuses. On pourrait donc croire que la création de Mark Zuckerberg garde sa popularité mais ce n’est pas le cas. Les utilisateurs restent moins longtemps sur le réseau et ne s’en servent pas comme avant, pour communiquer avec ses amis ou publier des nouvelles photos de vacances. Les étudiants à l’université par exemple semblent avoir un compte seulement pour se renseigner sur les cours mais ne l’utilisent pratiquement plus pour ses autres fonctionnalités. Beaucoup de connexion donc, mais peu d’intérêt.

Contre les influenceurs

Meta doit également faire face au déclin des célébrités sur leur site. Et qui dit peu de stars, dit peu de fans. Les ados suivent l’exemple de leurs idoles et comme beaucoup ont désertés la plateforme depuis quelques années, ils font de même. S’ils veulent suivre leurs aventures, ils doivent donc se rendre sur d’autres réseaux sociaux. Le phénomène des influenceurs est une machine puissante qui fait vivre beaucoup d’applications, malheureusement pas celle de Facebook. On ne trouvera pas les supers codes promo ou les stories de familles richissimes à Dubaï et c’est en partie pour ça que les jeunes ne vont plus sur Facebook pour se divertir.

Perte de confiance

Cette baisse de popularité est aussi dû aux problèmes de données personnelles pour lesquels le grand réseau social renvoie une mauvaise image. Depuis quelques années, la population prend sa vie privée très au sérieux et Facebook n’est pas connu pour être le plus sécurisé sur le sujet. Les jeunes ont été sensibilisés à protéger leurs données et préfèrent alors se rendre sur des applications qui sont connues pour cela. Suite au scandale « Cambridge Analytica » et sa collecte illégale d’informations personnelles sur Facebook, certains prônent carrément la suppression des comptes avec le mouvement #EffacezFacebook et #deletefacebook.

Un autre « bad buzz » l’a également fort touché, c’est le phénomène des « Fake News ». En effet, le réseau social a été critiqué de toutes parts pour laisser circuler facilement de fausses informations. Il est vrai qu’on peut trouver de tout et n’importe quoi sur Facebook. Et c’est souvent n’importe quoi. Dorénavant, les gens se méfient et ne vont plus s’instruire sur Facebook s’ils veulent une source fiable.

Quelques chiffres en conclusion

Facebook fait donc face à une confiance perdue de ses utilisateurs et un désintérêt des jeunes générations qui cherchent à s’amuser. Les chiffres nous le prouvent. En quatre ans, la plateforme est passée de 65 % à 52 %, pour laisser plus de place à Instagram et Snapchat. On peut constater sur le deuxième graphique que c’est totalement les plus jeunes qui ne s’intéressent plus à Facebook, les 12-17 ans particulièrement.

Tableau 1 – Médias sociaux les plus souvent utilisés aux États-Unis en 2019. Edison Research. http://www.edisonresearch.com/wp-content/uploads/2019/05/The-Social-Habit-2019-from-Edison-Research.pdf

Tableau 2 – Croissance des utilisateurs de Facebook par âge, en France, en 2019. (2019, juillet). EMarketer. https://www.emarketer.com/content/facebook-losing-younger-users-in-germany-and-france

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *