Sendinblue : envoyer en bleu ?

Lorsqu’il s’agit de faire vivre une organisation, qu’il s’agisse d’agences de presse ou de communication, de groupes média, d’éditeurs de magazines ou simplement d’actualités, la question de la newsletter se posera sans doute. L’interface Sendinblue sera une réponse plutôt convaincante et adéquate.

Une newsletter, pourquoi Sendinblue ?

Le principe de la newsletter, c’est de combiner la quantité avec la qualité. Les réseaux sociaux, par exemple, permettent de toucher un grand nombre de personnes, donc la quantité. En un rien de temps, des personnes aux quatre coins du monde peuvent recevoir le message que vous voulez transmettre. Néanmoins, quelles personnes ? Celles-ci pourraient n’avoir aucun intérêt pour votre activité, d’autres, pourraient. Cependant, certaines enseignes optent pour une communication ciblée et ne souhaitent pas attirer la masse. Par exemple, les marques onéreuses et/ou luxueuses, pourraient vouloir se positionner sur le marché de façon différente. Chanel ne communiquera pas de la même façon que Zara, tout simplement parce que tout le monde ne peut se permettre d’aller chez Chanel.

Revenons-en à nos moutons : une newsletter permettra à quiconque de transmettre son message, en choisissant directement les personnes auxquelles elles s’adressent. En un sens, on pourrait voir cela comme du tri, ou de la communication intelligente, axé sur les résultats.

Une newsletter, pour qui ?

Le principe de la newsletter est d’être raccrochée à ses destinataires. Le message sera minutieusement créé pour eux. Il en va de la responsabilité de l’enseigne de construire son plan Marketing et de choisir les personnes auxquelles elle souhaite s’adresser. De plus, une fois la campagne envoyée, le destinataire sait qu’il est, plus que quiconque, destinataire. Qu’il reçoive un sms ou un e-mail, il sait que ses coordonnées figurent dans un carnet d’adresses, et que celui-ci a été choisi comme destinataire de campagne. C’est probablement inconscient, mais l’on portera plus attention à un e-mail/texto par lequel on se sent concerné, que par une publicité que l’on sait être envoyée massivement, et à n’importe qui.

Une newsletter, comment ?

Sendinblue est l’un des logiciels disponible en ligne permettant l’envoi de newsletter. Sa particularité est la facilité d’utilisation. Finalement, le but de la newsletter est de transmettre un message. Qu’il soit précis, concis, bien écrit. Du coup, le meilleur allié dans la réalisation de votre projet sera d’avoir un outil, facile d’accès, facile d’utilisation, pour mettre tout cela en œuvre.

Regardons de plus près son utilisation :

Tableau de bord sendinblue utilisation comment utiliser démarrer
Bbbrrrrrr…. Comme ca a l’air compliqué ! Et bien non, en fait, pas du tout. Décodons tout cela ensemble :
  • Le Tableau de bord : vue d’ensemble de votre travail. Vous y trouvez le nombre de contacts, quelques statistiques, et toutes vos campagnes actives, inactives, envoyées et brouillons.
  • En cliquant sur « Contacts« , vous trouverez toutes les listes relatives à vos envois. C’est extrêmement bien fait, dans le sens ou, en fonction du contenu, vous pouvez aisément choisir le groupe de personnes à rendre destinataires de la newsletter.
  • Sur la barre latérale, trouvez « Templates« . Cet outil fonctionne sous forme de « drag & drop », ce qui permet de construire le contenu de la newsletter en quelques clics.
Et hop, un titre, du texte, des images et le tour est joué ! Facile, non ?

Concrètement, là, vous êtes déjà capables de construire votre objet et de l’envoyer. La procédure serait trop laborieuse à décortiquer, mais comme partout sur la toile, c’est plutôt intuitif.

Résumons tout cela : vous avez vos contacts, vos listes d’envois, et vous savez créer la newsletter de votre choix. Une fois que c’est fait, le logiciel vous accompagne et vous posera les bonnes questions (À qui le destinataire peut-il répondre, s’il le souhaite? Comment laissez-vous le champ au destinataire de se désabonner? Voulez-vous envoyer la newsletter de suite, ou la programmer?). Comme je le disais, c’est très intuitif.

Une Newsletter, ça coute combien ?

Voyez par vous même…

Une formule 100% gratuite est disponible. Bien sûr, marketing oblige, les versions payantes sont souvent plus attrayantes (pas de quota d’envoi, pas de logo visible « sendinblue » sur la campagne-newsletter,…). Mais, dans un premier temps, c’est tout à fait acceptable de travailler avec la version gratuite.

Une newsletter, chez qui je vais?

LA grande question… Qui choisir ? Comme pour tout, c’est à vous de voir les points forts et points faibles qui vous correspondent. Certains atouts vous seront bénéfiques, vous aideront à faire votre choix, et certains obstacles seront impossibles à surmonter, vous vous tournerez vers quelqu’un d’autre. Comparons Sendinblue avec la plateforme MailChimp, présentant elle aussi, de chouettes avantages.

Mailchimp : Les + et les –

  • Freddie le singe (un soutien n’est jamais de refus) vous accompagne durant le voyage. Il s’agit d’un compagnon interactif qui vous suivra tout au long du processus de création. Très mignon !
  • Compatible à de nombreuses plateformes et large panel d’outils d’intégration
  • Fonction RSS-to-email
  • CRM intégré
  • Plateforme disponible uniquement en anglais
  • On ne peut pas personnaliser les messages pour chaque contact
  • Réputé comme « trop cher » pour les fonctionnalités qu’il offre
  • Statistiques limitées

Pour en savoir plus sur MailChimp, consulte notre article dédié ICI.

Ainsi, si MailChimp ne répond pas à tes attentes, tu peux te tourner vers Sendinbue.

Sendinblue : Les + et les –

  • Très facile d’emploi
  • Tarifs vraiment abordables + version gratuite très satisfaisante
  • Possibilité d’envoi de campagnes par SMS
  • Rapports statistiques développés et complets
  • Multilingue
  • Offre gratuite limitée à 300 envois/jour
  • Les e-mails peuvent très souvent atterrir dans les spams
  • Plateforme moins connue que MailChimp, toujours en développement, peu d’utilisateurs et moins de possibilités d’intégration

Tu as à présent toutes les cartes en main pour faire le bon choix! Un bon outil de création de newsletter est un atout de communication considérable, et en plus, c’est très chouette à faire.

En espérant que cet article t’aura aidé!

Plus d’infos ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *