Facebook devient Meta, vers un ‘Horizon’ 2.0

En 2004, Mark Zuckerberg crée la société Facebook, que nous connaissons aujourd’hui comme l’un des principaux géants du Web, au côté de Google, Amazon, Apple et Microsoft. Si au cours des 18 dernières années, l’interface de Facebook a bien changé, tout comme le logo, qui s’est modernisé au fur et à mesure, c’est finalement le nom de la société qui est modifié, pour laisser place à « Meta ». En février 2022, Facebook annonçait près de 1,929 milliards d’utilisateurs quotidiens, à raison de 34 minutes par jour en moyenne, malgré les récentes annonces concernant la chute des actions de la société en bourse.

Source : www.actu-ref.fr

Vers une nouvelle image ?

Le 28 octobre dernier, l’entreprise Facebook change de nom et devient Meta. Ce nouveau nom, mêlé à la création de nouvelles valeurs pour la société, permettra aux utilisateurs de se faire une nouvelle image de Zuckerberg et de son entreprise, malgré les récentes polémiques, notamment au sujet de la protection des données personnelles.

D’abord, en changeant de nom, Zuckerberg espère que les utilisateurs des différents réseaux sociaux lui appartenant pourront enfin dissocier clairement le réseau social Facebook de l’entreprise qui en est la propriétaire. En effet, aujourd’hui, Meta possède Facebook, Messenger mais aussi Instagram et WhatsApp, d’autres réseaux sociaux fortement implantés dans le quotidien d’un grand nombre d’utilisateurs.

De plus, Zuckerberg veut investir dans ce qu’il voit comme le futur d’internet, c’est-à-dire les métavers, une sorte d’univers virtuel, dont le fonctionnement n’est pas sans rappeler celui du jeu développé dans le film Ready Player One.

Évolution = Diversion ?

Un changement qui tombe à pic, si l’on se réfère au contexte de l’époque. En effet, la situation est un peu tendue pour Facebook en octobre 2021, notamment à cause de Frances Haugen, lanceuse d’alerte et ancienne employée à l’origine d’une déclaration qui accuse Facebook de « choisir le profit plutôt que la sécurité » et d’ainsi mettre de côté des aspects importants de la protection des utilisateurs.

Ainsi, pour Zuckerberg, changer le nom de sa société à une période de trouble telle que celle-ci permet de faire diversion face aux accusations dont elle est victime. D’autant plus qu’il annonce changer les valeurs de son entreprise. « Nous avons rédiger les valeurs de l’entreprise en 2007« , dit-il. En adéquation avec ce nouveau nom, « Nous sommes maintenant une société du métavers, nous construisons le futur des connexions sociales ». Alors, des valeurs telles que « Agir vite », « Envisager un impact sur le long terme », « Vivre dans le futur » et « Être direct et respectueux de ses collègues » viennent remplacer « Soyez audacieux », « Concentrez-vous sur l’impact », devenues obsolètes et incohérentes avec la nouvelle image que Meta veut renvoyer.

Meta fait également des efforts marketing afin de reconquérir le coeur de ses utilisateurs. D’une part, l’entreprise tente de prendre ses distances avec les contenus politiques, suite aux accusations de propagation de désinformation. D’autre part, elle tente de se concentrer beaucoup plus sur les échanges entre proches et communautés d’intérêt.

Vers un internet 2.0 ?

Source : www.oculus.com

Mais qu’est-ce que le métavers, que Zuckerberg dit vouloir exploiter ? Il s’agit en réalité d’un monde virtuel, connecté à internet et perçu grâce à un système de réalité augmentée. Autrement dit, les gens posent un casque sur leurs yeux – casque également conçu par l’entreprise Meta (Oculus) – et se retrouve plongé dans un monde parallèle en 3D qu’ils peuvent moduler à leur convenance grâce à un avatar qu’ils créent à leur image. Finalement, le métavers est le potentiel futur d’internet, un futur dont la construction coûteuse prendra du temps, comme le précise Zuckerberg : « Bien que la direction soit claire, notre chemin n’est pas encore parfaitement défini. »

Le projet métavers de Zuckerberg se nomme « Horizon« , un projet pour lequel l’entreprise a dépensé plus de 10 milliards de dollar, à l’heure actuelle. Aujourd’hui, le jeu Horizon Worlds comprend déjà près de 300,000 utilisateurs mensuels qui peuvent interagir entre eux grâce à un unique – pour le moment – mode de jeu multijoueur, Clash Arena. Si le jeu est encore en développement, et n’est pas encore disponible dans le monde entier, nous n’en sommes pas moins sûrs que de nouvelles possibilités verront bientôt le jour. Une chose est sûre, avec le métavers, c’est l’expérience du joueur dans son ensemble qui se verra changée.

Source : testdebitfibre.com

Envie d’en savoir plus ? Tu as envie d’en connaître un peu plus sur Facebook et ses particularités ? N’hésite pas à aller lire notre article sur les secrets de Facebook, en cliquant ici. Au contraire, si Facebook est déjà pour toi un endroit dont tu connais les moindres détails techniques et sur lequel tu peux te balader les yeux fermés, tu peux peut-être prendre connaissance de notre article sur le système d’algorithme des réseaux sociaux Facebook et Instagram qui appartiennent, pour rappel, tous les deux à Meta. Tu peux aussi nous rejoindre sur nos réseaux sociaux (@decodagecom sur tous les réseaux) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *