Et si on optait pour le data-driven ?

Visuels : © Nada Tanjaoui El Mechkouri et Sohaib El Alaoui

Depuis quelques années, le volume de données clients a considérablement augmenté. Pensez que d’ici 2025 son nombre va être multiplié par cinq.

La data est sur toutes les lèvres et toutes les entreprises rêvent d’être data-driven, c’est-à-dire, être pilotées par les données. Pourtant, intégrer une stratégie marketing data-driven dans sa transformation digitale n’est pas aussi simple que ça. Dans cet article vous trouverez tout ce qu’il vous faudra pour comprendre les tenants et aboutissants de ce type d’entreprise avec un focus sur le marketing data-driven.

Une entreprise data-driven, c’est quoi au juste ?

Une entreprise data-driven est une entreprise qui prend ses décisions stratégiques sur base des données qu’elle a collectées, analysées et interprétées grâce à des outils de gestion et d’analyse des réseaux sociaux. On parlera de marketing orienté ou data-driven simplement pour décrire l’exploitation de ces données par les équipes de marketing.

Le but du marketing data-driven est, dans le cadre d’une campagne marketing , d’analyser les données collectées pour offrir la meilleure expérience client. L’objectif est de personnaliser un maximum le contenu pour chaque individu du public cible pour qu’il corresponde à ses besoins et attentes spécifiques.

C’est ce qui la différencie du marketing qui n’est pas orienté données, où l’on envoie une offre globale, non personnalisée à l’ensemble du groupe cible.

Pour plus d’infos sur la notion de data, je t’invite à lire cet article.

Des exemples ?

Cette approche hyper focalisée où le consommateur est plus que chouchouté, vous l’avez probablement déjà vu quelque part !

Dans le domaine du divertissement, les exemples d’entreprises data-driven les plus parlant sont Netflix et YouTube où chaque utilisateur a une page d’accueil Netflix ou YouTube qui lui est propre en fonction des contenus qu’il regarde.

C’est valable aussi pour la plupart des entreprises de e-commerce comme Amazon ou Zalando. Dès que vous avez finalisé un achat, Amazon vous recommande des produits similaires ou susceptibles de vous intéresser. Sur Zalando, même principe, une fois un vêtement acheté, la plateforme vous propose des produits ressemblant à ce que vous avez achetés.

Source: Page d’accueil Youtube

Les avantages d’une stratégie marketing data-driven

Baser sa stratégie marketing sur la data et disposer d’informations ultra-personnalisées sur les consommateurs comporte de nombreux avantages. Cela permet entre autre de :

  • Prendre des décisions marketing plus éclairées, basées sur des données concrètes sur le public visé, à la différence du marketing classique où l’on essaye plus de deviner ce que le public souhaite.
  • Garantir des relations plus authentiques avec les clients
  • Avoir un meilleur retour sur investissement et donc faire des dépenses marketing plus intelligentes
  • Faire émerger des nouvelles tendances au sein du marché ( identifier de nouveaux produits/services)
  • Avoir un avantage concurrentiel : L’analyse de données est une arme commerciale puissante car elle permet d’avoir accès aux données des clients sur chaque canal et donc de réagir à des moments importants du parcours client ( bonne stratégie pour devancer ses concurrents !).
  • Accompagner la transformation digitale de l’entreprise
Source : les chiffres du big data et du marketing – infographie

Quels sont les défis d’une stratégie marketing data-driven ?

Intégrer dans son quotidien une stratégie marketing data-driven n’est pas chose aisée, elle pose en effet un certain nombre de défis.

Centraliser les données

Cette stratégie implique que les professionnels du marketing collectent toutes sortes de données sur les activités du consommateur (historique de navigation, visites d’un magasin, informations venant du CRM, tickets de caisse, like d’un post sur les réseaux sociaux , enquêtes de satisfaction, taux de conversion,  taux d’implication, coût par prospect, etc).

Le problème est que ces données sont dispersées dans tout le système d’information de l’entreprise. On en retrouve depuis tous les canaux possibles: réseaux sociaux, sites d’avis,  Google Analytics, sites e-commerce, e-mailing, etc. L’enjeu est de pouvoir centraliser toutes ces données disparates, les réconcilier, les trier et en en tirer des conclusions.

Mettre à jour les données

Cela touche la qualité des données. Il faut que les données soient à jour pour pouvoir les utiliser en temps réel. Toutefois la procédure pour le faire peut prendre énormément de temps si tout se fait manuellement. L’entreprise a tout intérêt à automatiser cette mise à jour pour gagner du temps. Si vous voulez en savoir plus sur l’automatisation de l’analyse de données, regardez cette vidéo!

Source : Top 10 des outils pour automatiser votre business en 2022 – Youtube

Créer une véritable culture data-driven

Mettre la donnée au centre de ses opérations et sa stratégie ne suffit pas pour l’entreprise à être considérée comme data-driven.

Pour avoir une vraie culture basée sur la donnée, il faut que tous les collaborateurs  à tous les niveaux de l’entreprise soient à l’aise avec la donnée et puissent être capables de baser leurs actions dessus sans passer par une équipe de Data Analysts. Si le principe de culture data est bien expliqué aux employés, ils pourront facilement monter en compétence et être à même de revoir leurs méthodes de travail.

Les étapes pour mettre en place une stratégie marketing data-driven

Définir vos objectifs

Toute stratégie data-driven commence par la définition des objectifs. Ces objectifs sont plus qu’importants car ils permettent de déterminer quelle type de data collecter par la suite. Collecter le plus de données possible sans but précis vous pénalisera en terme de temps et d’argent.

Exemples d’objectifs marketing : Fusionner les données clients on-line et off-line, exploiter les comportements de navigation pour les besoins du marketing, gagner de nouveaux prospects, etc.

Collecter vos données

Il faudra ensuite faire le tri entre les données en fonction des objectifs définis. Toutes ces données seront ensuite mises dans un datamart qui sera différent pour chaque individu. Dans un monde dominé par le Big data, les datamarts sont essentiels pour transformer des données en informations exploitables.

Choisir vos bons outils marketing

Pour pouvoir collecter des données il faut des outils d’analyses de données et de tableaux de bord. Le choix de ces outils va bien sûr dépendre du type de data à exploiter. La technique de visualisation des données par tableau de bord est intéressante car elle rassemble toutes les données en les affichant en un seul endroit. Imaginez l’opportunité pour l’entreprise qui peut ajouter une valeur réelle à ses clients en leur permettant de visualiser par exemple leurs habitudes de dépenses en un seul endroit.

Source : VisiPlusacademy.com

Exemples d’outils de visualisation : Klipfolio, tableau, Cyfe, GoodData, Grow, etc…

Ça tombe bien, un article a été posté sur notre plateforme concernant le logiciel tableau, n’hésitez pas à le consulter !

Conclusion

Les entreprises devraient-elles toutes se retourner vers la data et adopter une stratégie marketing data-driven ? Dans un monde dominé par le Big Data, probablement que oui… Ce qui est certain, c’est que c’est un moyen puissant pour améliorer l’expérience client. Le succès d’une bonne stratégie marketing data-driven dépendra surtout de la capacité des entreprises à engager leur client dans la numérisation!

On se donne rendez-vous bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *