Le « mobile first indexing » de Google

mobile first indexing

« Mobile first indexing », ça veut dire quoi ?

Le terme « mobile first indexing » correspond au système d’indexation et de crawling effectué par les robots de Google lui permettant d’analyser en détails les différents sites web qui existent. Jusqu’ici, ce système reposait sur une version desktop mais désormais ce n’est plus le cas. En effet, Google a passé son système en « mobile first indexing ». C’est-à-dire que le système ne va plus se baser prioritairement sur la version desktop mais bien sur la version mobile.

mobile first indexing
Unsplash

Pourquoi être passé à ce système ?

Ce projet de « mobile first indexing » a été mis en place en 2016 par Google en réponse à l’accroissement de l’utilisation du mobile par les utilisateurs pour leurs recherches. Accroissement de plus en plus fort car depuis 2017, l’utilisation du smartphone a dépassé celle de l’ordinateur et de nos jours, la majorité se fait via mobile.

Prenons un exemple concret : si l’on en croit les chiffres de Hootsuite en janvier 2019, le pourcentage de la population adulte en France déclarant utiliser un mobile est de 93% contre 81% pour les ordinateurs. De ce fait, encore plus qu’au lancement du projet, l’utilisation du mobile règne et devient une norme. Il est donc logique que Google réponde à cette tendance et s’adapte. Ce n’était pas pertinent de leur part de continuer l’indexation desktop alors que le temps où nous allumions tous notre ordinateur pour la moindre recherche est révolu.

Après le lancement de ce projet, il fallait un temps d’adaptation pour les sites web, c’est pourquoi ce n’est que depuis mars 2021 que Google impose ce système d’indexation à tous les sites web sans exception. L’intervalle de temps entre 2016 et 2021 servant donc aux différents sites à s’adapter.

L’utilisation de ce système répond donc à la volonté de Google d’offrir un web mobile de qualité, de proposer du contenu pertinent et surtout adapté à ses utilisateurs mobiles. En effet, proposer des pages mobiles en résultats aux utilisateurs mobiles mais selon une indexation desktop n’était pas pertinent.

Quelles implications ?

Le « mobile first indexing » implique que nous devons adapter nos sites web à ce système d’indexation pour être correctement référencé. La quantité de travail à fournir dépend du type d’adaptation mobile que l’on veut faire. Voici les principales adaptations qui s’offrent à nous :

  • Le responsive design : un site responsive c’est un site dont le design s’adaptera automatiquement à la quantité de pixels de l’écran utilisé pour l’ouvrir. C’est d’une certaine manière la technique la plus optimale de nos jours car le design sera adapté de manière automatique et il n’y aura pas de réelles implications pour nous. Cela va nous éviter de devoir proposer plusieurs versions de notre site et donc d’avoir plusieurs URL différentes. Cela nous permet également d’avoir un temps de téléchargement de la page qui soit optimisé ce qui va simplifier le travail aux robots de Google lors de l’indexation et le crawling de notre page. Elle permet également que les métadonnées, les contenus de notre page ainsi que les backlinks soient identiques. Le responsive design est donc le plus optimale en termes de SEO.
  • Le dynamic serving : ce type d’adaptation ressemble beaucoup au responsive design dans le sens où de nouveau, le design sera adapté de manière automatique au nombre de pixels disponibles et l’URL sera également identique. La différence réside dans le fait que le contenu du site va différer selon le type d’appareil dans le but d’alléger la version mobile. On ne va pas modifier les pages existantes pour les adapter au mobile mais on va en rajouter des spécifiques au mobile. Il faudra donc ici recréer différentes pages pour notre version mobile.
  • Un site pour mobile avec une URL à part : pour ce cas-ci, il faudra créer un deuxième site ou une deuxième page spécifique pour mobile. Il y a donc pas mal de choses à mettre en place avec cette méthode déjà pour recréer la page avec le contenu mais également pour que Google puisse après considérer notre contenu comme compatible mobile. Par contre, une fois que c’est fait, c’est tout aussi efficace que les deux méthodes précédentes. Il est important à savoir que du fait qu’il faut recréer une version mobile pour le site, si le contenu est différent de la version desktop, le contenu de cette dernière pourrait perdre en référencement car ce sera la version mobile qui sera indexée en première.

Pourquoi faire ces modifications ?

L’objectif sera de rendre notre site « mobile friendly ». Si on ne le fait pas, l’utilisateur pourrait avoir une mauvaise expérience utilisateur et donc ne plus revenir sur notre site. Il faut donc d’abord faire ces adaptations pour l’utilisateur, mais également pour Google. En effet, si on ne le fait pas, cela peut avoir des conséquences en termes de référencement. Avec le fonctionnement mobile first, les pages mobiles seront crawlées et indexées en premier et donc cela peut avoir un impact sur notre ranking. En effet, un site ne possédant pas de version adaptée aux mobiles aura une moins bonne position dans les SERP que les sites possédant cette dernière.

En résumé, avec ce changement opéré par Google, il faut s’assurer d’avoir une version adaptée au mobile et que le contenu entre les deux versions soit semblables pour que ce changement n’impacte pas notre référencement. Pour s’assurer de la compatibilité mobile, Google nous offre d’ailleurs un outils pour la vérifier : Google Search Console. Cet outil permet d’analyser notre version et nous indique si il y a de potentiels problèmes d’ergonomie mobile.

mobile first indexing
Unsplash

Si le contenu de cet article t’a plu, je t’invite à en découvrir un tas d’autres sur notre site web et notamment sur le thème des SEO et SEA comme celui que tu viens de lire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *