Elyze : un Tinder politique pour attirer les jeunes

C’est un énorme coup de com’ qui secoue la campagne présidentielle française. Grégoire Cazcarra et François Mari, deux étudiants de 22 et 19 ans, ont conçu une application qui permet de découvrir les programmes des candidats à l’élection présidentielle. Lancée en janvier dernier, cette application vise à impliquer « les jeunes » dans la politique et lutter contre le désintéressement et l’abstention.

Elyze-Tinder-Politique

Illustration de l’application Elyze sur l’AppStore

Le monde politique tente de plus en plus de séduire les jeunes, notamment via les collaborations entre personnalités politiques et influenceurs. Et, en parallèle, les applications de rencontre sont en plein boom. Entre 2006 et 2018, le nombre d’utilisateurs de site de rencontre a doublé, et atteint 1 français sur 4 en 2018 (selon l’Ifop). Les créateurs d’Elyze l’ont bien compris et ont marié Tinder et la politique, ce qui a donné un moyen de communication tout à fait nouveau. Mais en quoi l’application Elyze est un moyen de communication efficace pour intéresser nos générations Y et Z ?

1) La politique par les jeunes, pour les jeunes

Les créateurs sont étudiants et font donc partie du public cible, ce qui leur permet d’avoir une bonne connaissance des habitudes d’utilisation d’application chez les jeunes. Les Millennials préfèrent Tinder comme le montre le graphique suivant :

Graphique Statista_FR

De plus, selon le site Stats-rencontre, les catégories les plus représentées sur Tinder sont les 25-34 ans et 18-24 ans. Copier ce modèle pour attirer les jeunes dans la politique permet de s’assurer que le modèle de fonctionnement est déjà connu, et qu’il est efficace.

2) Une app pour tous

Elyze est disponible sur l’AppStore et sur le Google Play, et ce sur tout le territoire Français. Cela permet de cibler tous les utilisateurs de smartphones, qu’importe leur situation socio-culturelle, démographique, ou leur âge. Bien que l’application soit imaginée pour les jeunes, d’autres tranches d’âge se mettent à utiliser Elyze. Et ce puisque …

3) Swiper is the new black

Nous sommes habitués à scroller et swiper toute la journée, c’est la nouvelle tendance. Les créateurs d’Elyze l’ont bien compris, et c’est pourquoi ils ont mis en place un système très ludique.

Comment fonctionne Elyze ? Il suffit de swiper à gauche si l’idée politique ne nous plait pas, swiper à droite si elle nous plait, et cliquer sur l’emoji qui réfléchit si l’on est neutre. Après plusieurs swipes, les candidats à l’élection présidentielles sont classés selon le nombre de leurs propositions avec lesquelles on a matché ou non. Voilà comment se présente le classement :

Illustration personnelle

Ce système est identique à celui de Tinder, mais au lieu de trouver l’amour, on trouve l’âme sœur politique.

4) Simplification de la politique

D’après un sondage Ispos/Sopra Steria à la suite de l’abstention massive aux élections régionales françaises en 2021, l’abstention est notamment liée à la « défiance envers la politique et un désintérêt pour le scrutin ». Pourquoi beaucoup d’entre nous ne s’intéressent pas à la politique ? Entre autres parce que lire les programmes demande du temps, nous ne savons pas toujours où trouver les informations, nous avons l’impression qu’aucun candidat ne correspond à nos convictions etc.

Ce Tinder politique tend à susciter l’intérêt et d’aborder les programmes plus facilement. Elyze permet de regrouper toutes les déclarations des candidats dans un seul processus, et dispose d’un onglet « info ». Quand l’utilisateur ne comprend pas bien la proposition, il lui suffit de cliquer sur le « + en savoir plus » pour avoir plus d’explications détaillées.

5) Apolitique = pas de chouchous

Les déclarations des candidats sont proposées anonymement. Il n’est pas indiqué quel candidat suggère cette idée. La seule façon de savoir qui en est l’auteur, c’est de swiper. Cette technique permet de faire table rase de ses préjugés, et de ne pas mettre en avant un candidat par rapport à un autre.

Quelques problèmes résolus

L’application a fait face à des critiques, notamment puisque l’algorithme semblait avantager Emmanuel Macron. Les créateurs s’en sont défendu et ont réglé le problème. Notons aussi que l’application est mise à jour. Par exemple, Arnaud Montebourg et ses propositions ont été supprimés lorsqu’il a retiré sa candidature. A l’inverse, Christiane Taubira a été ajoutée après les primaires de la gauche fin janvier.

Même si tu ne peux pas voter à la présidentielle française, as-tu déjà essayé l’application ? Les résultats sont étonnants, n’est-ce pas ? N’hésite pas à nous donner ton avis en commentaire. Et si tu souhaites voir le fonctionnement de l’application mais sans l’installer, tu peux regarder cette video. En résumé :

Illustration Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *