Élection présidentielle 2022 : la bataille au référencement SEO

Qui sera élu Président de la France le 24 avril 2022 ? Difficile de le prédire actuellement tant la bataille électorale est disputée. Depuis plusieurs mois, les candidats enchaînent les débats télévisés, les meetings politiques et multiplient les stratégies. L’une d’entre-elles est de miser sur un référencement SEO très important. Dans cet article, nous analyserons l’étude menée par Noiise qui nous explique que la course à l’Élysée 2022 a débuté depuis longtemps déjà sur Google.

Election présidentielle 2022 : la bataille au référencement seo

Un nouveau mode de fonctionnement

La mode des campagnes politiques sur les réseaux sociaux est très récente. Si aujourd’hui elle nous semble logique, ce n’était pas forcément le cas avant 2008. Ce changement, nous le devons à Barack Obama qui fut le précurseur de cette idée, et qui a modifié le schéma traditionnel des courses électorales. Si nous suivons l’actualité du moment, nous pouvons apercevoir une bataille se déroulant sur les plateformes sociales entre les candidats à l’Élysée. Un élément de cette lutte est le référencement SEO.

Le nombre de recherches par nom de candidat est-il prédicteur du résultat final ?

Pourrait-on découvrir le futur Président Français en se fiant au nombre de recherches Google comportant le nom du candidat ? Si nous observons ce tableau ci-dessous, nous pouvons penser qu’Éric Zemmour sera l’élu. C’est, en effet, son nom qui est le plus souvent googlé. Cependant, il faut quelque peu nuancer ces propos. Il serait incohérent de ne se baser que sur une recherche pour déterminer le vote d’un citoyen. En effet, les raisons de cette dernière peuvent être multiples ; intérêt, information, volonté de lui nuire, etc. Il suffit de citer l’exemple de Macron qui récolte, actuellement, 30 % des votes potentiels mais qui est, pourtant, deux fois moins recherché sur Internet que le président du parti « Reconquête ! ».

Nombre de recherches par nom de candidats ©Google

Le référencement SEO en politique, vraiment ?

Le référencement SEO est devenu un véritable objectif pour n’importe quel site web. Et cela, les candidats français l’ont très bien compris. Commençons tout d’abord par le nom de domaine choisi par les différents sites électoraux. Via ce tableau, nous pouvons nous apercevoir que certains candidats disposaient d’un nom de domaine avant même d’annoncer officiellement leur candidature à l’Élysée. La plupart d’entre eux disposent de l’année et de leur nom, ce qui indique une certaine volonté de se référencer. Nous insistons également sur le fait que le Président en place ne dispose pas encore de site à l’heure actuelle, mais Numerama nous indique qu’une demande a été établie afin d’obtenir le nom de domaine suivant : macron2022.fr. Affaire à suivre donc…

référencement seo
Nom de domaine choisi par les différents candidats ©Noiise

Les stratégies SEO et SMO employées par les candidats

Pour rappel, l’utilisation de mots-clés et la présence de multiples pages indexées favorisent le référencement. Une fois de plus, la comparaison nous montre que les candidats ayant grandement misé sur leur référencement SEO sont Zemmour et Mélenchon qui utilisent, chacun, plus de 1000 mots-clés.

Référencement seo : nombre de mots-clés utilisés et de pages indexées par les candidats ©Noiise

Au niveau du SMO (search media optimization), on s’aperçoit que les candidats utilisent tous les réseaux sociaux possible. Évidemment, Emmanuel Macron jouit de sa présence actuelle à la tête du pays hexagonal ce qui lui permet d’obtenir la plus grande communauté. Mais nous remarquons que des candidats comme Le Pen, Mélenchon, Zemmour sont très suivis également. Tik Tok est un nouveau canal que les potentiels élus ont réquisitionné afin de cibler les plus jeunes votants. Twitter reste, cependant, la plateforme la plus populaire et sur celle-ci, Zemmour accuse un retard manifeste sur ses opposants.

Nombre d’abonnés sur les différentes réseaux sociaux des candidats ©Noiise

Il est donc très compliqué de prédire le futur gagnant des élections en se basant sur le référencement SEO mais il nous donne tout de même une réelle indication sur l’engagement des candidats dans cette campagne électorale. Qui parviendra à changer le vote des plus indécis ? Réponse le 22 avril prochain.

Pour en savoir plus sur le SEO et le référencement, consultez notre site !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *