Standardiste, un métier à multi-facettes

En charge de l’accueil téléphonique, voir physique du public, le/la standardiste est en général le premier contact dans une entreprise. L’accueil et le sourire font partie intégrante de ta personnalité ? Alors ce métier est peut-être fait pour toi !

En quoi consiste le métier de standardiste ?

Le/la standardiste est la voix qui représente l’entreprise au téléphone, mais pas seulement puisque ce métier peut aussi amener à accueillir physiquement du public. Il/elle sait répondre aux questions générales concernant l’activité pratiquée (horaires d’ouverture, adresses de contacts), et aiguille les demandes plus particulières vers les bons services.

Conscient des besoins et des disponibilités de sa hiérarchie, le/la standardiste filtre les appels afin de prioriser les urgences et prend des messages qu’il retranscrit fidèlement. Il/elle s’occupe également de fixer des rendez-vous en tenant compte du planning des collaborateurs. Positionné à l’entrée de la structure, il/elle gère l’accès des effectifs comme des intervenants extérieurs et fournit éventuellement des badges d’entrée.

Un métier à multi-facettes

Le/la standardiste peut également faire des tâches de type administratif, semblables à celles d’une secrétaire. Il peut par exemple recevoir, rédiger et transmettre le courrier et les e-mails, assurer le classement et l’archivage des dossiers qui lui sont confiés,
tenir à jour l’agenda de son service et de sa hiérarchie etc.

Certains standardistes travaillent dans des services d’urgences médicales, des commissariats de police ou des casernes de pompiers. Dans ces cas le/la standardiste doit savoir gérer les appels d’urgence de manière efficace, selon les procédures spécifiques à chaque domaine d’intervention.

Quelles compétences te faut-il ?

Le/la standardiste donne la première impression de l’entreprise, aussi bien sur sa présentation que sur ses compétences. Le/la standardiste doit :

  • Savoir faire preuve d’une excellente élocution et d’une apparence soignée
  • Savoir écouter et retranscrire fidèlement l’information ou la demande
  • Être capable de reformuler afin de vérifier la bonne compréhension de l’information
  • Savoir prioriser les demandes
  • Être capable de s’adapter à tout type d’interlocuteur

Quelles formations pour devenir standardiste ?

Il n’existe pas de cursus spécifique à l’exercice du métier de standardiste. Cependant, plusieurs diplômes semblent privilégiés par les recruteurs. Cependant le niveau de CESS est considéré comme un minimum. Des qualifications professionnelles assez spécifiques comme la gestion administrative peuvent faciliter l’embauche en tant que standardiste et surtout permettre des évolutions au sein de l’entreprise. Des formations peuvent également d’aider à exercer ce métier en Belgique. Je te propose :

Ce centre de formation bruxellois te propose un apprentissage (de 19 semaines et 6 semaines de stage) aux techniques de Communication, d’accueil et de réception.

Ce centre de formation te propose une formation de 5 mois aux techniques de secrétariat, techniques d’accueil, à la pratique des langues (oral et écrit), etc.

N’hésite pas à te rendre sur les sites des centres de formations mentionnées ci-dessus pour en savoir plus !


Pas convaincu par ce métier ? N’hésite pas à parcourir notre site web, afin de découvrir d’autres métiers de la communication qui peuvent te passionner. Tu as une question ? Tu as eu du plaisir à lire cet article ? Laisse-nous un commentaire ! Nous serons ravis de te répondre.

A demain pour découvrir un autre métier de la communication, celui de journaliste télé ou radio

Fatim ZERBO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *