Tout savoir sur le lobbying en 4 questions

lobbying

Souvent assimilé à des pratiques de corruptions et cité de manière péjorative, le lobbying, pratiqué par un lobby, est pourtant bien plus que cela. Qu’est-ce que le lobbying ? Comment s’exerce-t-il ? Est-ce une pratique légale ? En quoi est-il important dans le monde de la communication ? Quatre questions pour tout savoir sur cette pratique.

Qui pratique le lobbying ?

Il est pratiqué par un lobby. Il s’agit d’un groupe de personnes, plus ou moins formel, défendant des intérêts, souvent au profit d’un secteur professionnel précis. Le but de ce groupe est de faire pression sur les décideurs politiques ou sur les personnes ayant une influence sur les décisions législatives et juridiques. Comme les groupes d’experts, les agences règlementaires (surveillant des secteurs très règlementés comme les médicaments ou les produits chimiques), ou encore, les responsables des politiques publiques.

Comment s’exerce le lobbying ?

 Il existe deux manière de le pratiquer :

  • De manière directe : les groupes de pression rencontrent directement les décisionnaires, politiques en général, par le biais de réunions de négociation ou de pourparlers.
  • De manière indirecte : les groupes de pression travaillent en réseau, en tentant d’influencer une première personne qui est susceptible d’influencer la décision mais de manière indirecte. De plus, les lobbies peuvent également tenter d’influencer la décision législative en mobilisant les médias qui seront eux-mêmes en mesure d’influencer l’opinion publique. C’est notamment le cas pour beaucoup d’ONG.

Le lobbying : légal ou pas ?

De nos jours, si certains pays comme la France, le Canada ou encore la Suisse régulent la pratique de lobbyisme, l’Union européenne, quant à elle, n’a pas de législation concernant cette pratique. Cependant, il existe un registre dans lequel les lobbies sont invités à s’enregistrer. Lors de l’inscription, ils s’engagent à respecter un code de bonnes conduites, mais également à mentionner leur identité, les intérêts défendus, les actions menées et certains éléments financiers. Ce registre compte, aujourd’hui plus de 11.000 groupes de pression. La plupart de ces groupes défendent des intérêts du secteur privés, des organismes représentatifs, ainsi que des ONG. Cependant, on peut également retrouver des cabinets de conseils, des cabinets d’avocats ou encore des syndicats.

Pour mieux comprendre comment l’Union Européenne a inclus les lobbies dans ses prises de décisions, on t’invite à regarder cette courte vidéo.

En ce qui concerne notre pays, la Belgique, il existe bien un registre des lobbies au parlement fédéral dans lequel les groupes de pression doivent s’inscrire. Cependant, cette mise en place ayant été tardive, le registre ne compte que peu d’inscrits, 40 pour être exact. Notons qu’aucune sanction n’est mise en place pour ceux qui n’y sont pas inscrits. Ce registre a pour but de rendre la relation lobby-politiques officielle.

Pourquoi le lobbying est important en communication ?

Pour mener à bien cette pratique, il est important de faire appel à des professionnels de la communication d’influence ou du moins de la communication politique. Ceux-ci auront le rôle de médiateurs, appelés lobbyistes, entre le groupe souhaitant défendre ses intérêts et les décideurs. Le lobbying s’appuie sur des outils de communications divers et variés et demande une technique de communication particulière :

  • Trouver la bonne personne : afin d’être sûr que l’impact soit important et que la décision soit réellement influencée en notre faveur. Ce point est d’autant plus important en pratique indirecte.
  • Transmettre le bon message : le professionnel doit avoir une maîtrise hors-pair du sujet et élaborer un exposé de position expliquant distinctement les intérêts défendus et les résultats attendus.
  • Choisir le bon canal de communication et répéter le message : il ne suffit pas de trouver la bonne personne, il faut savoir comment la toucher. Plus le message sera transmis sur différents canaux et répété, plus il sera susceptible d’être entendu et compris.
  • Trouver le bon moment : l’idéal est en début de processus de décision puisque les avis ne sont pas encore éclairés. Cependant, les lobbies peuvent tenter d’influencer à tout moment.

En conclusion, le lobbying : une pratique complexe mais importante

En tant que futur professionnel de la communication, tu es susceptible de devoir travailler pour un lobby. L’éclairage apporté par les connaissances en communication corporate, d’influence ou politique est primordial au bon fonctionnement de cette pratique.

Sur le même sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *