Quelles stratégies marketing se cachent derrière L’Oréal ?

Sérieusement, qui ne connaît pas de nos jours le groupe L’Oréal ? Que ce soit pour ses célèbres accroches ou égéries. Cette entreprise, qui a vu le jour en 1909, a réussi à se frayer un chemin. Actuellement avec un chiffre d’affaires de plus de 23 milliards d’euros à son actif et reconnu comme le leader mondial sur le marché des cosmétiques, comment cette marque, partie de rien, a pu connaitre un tel succès ? Est-ce un simple coup de chance ou alors un enchainement de stratégies marketing bien calculées et réfléchies ? Une chose est sûre, c’est que cette entreprise a tout compris.

@L’Oréal Paris

Diversifier son activité et miser sur l’innovation 

Bien que ses débuts se tournent vers le capillaire avec les teintures pour cheveux, L’Oréal comprend très vitre que la clé du succès pour durer repose sur une constante évolution avec son temps. Ainsi, la marque décide de diversifier son activité et d’innover afin de ne pas tomber aux oubliettes. Après un bref rachat en 1928, c’est en 1934 que les choses s’accélèrent. L’Oréal se décide à un prendre davantage de risques et lance son shampooing Dop. S’ensuit alors, un an après, la création de sa toute première crème solaire et un pas de plus vers la diversification de son activité. C’est dans cet esprit-là, que la marque opère consécutivement plusieurs rachats divers afin de s’assurer du bon déroulement de ses activités.

À l’heure actuelle, cette dernière se retrouve donc sous la forme de quatre divisions opérationnelles (produits professionnels, produits grand public, produits de luxe et la cosmétique active). Mais ce n’est pas tout, puisque la marque est aussi un acteur majeur de la recherche et de l’innovation sur lesquelles ils aiment mettre l’accent auprès de leurs consommateurs. (cfr: https://www.loreal.com/fr/)

Mise en avant de la publicité selon l’Oréal

Si la marque a connu et connaît encore un succès fulgurant, ce n’est pas une coïncidence. En effet, la stratégie marketing du groupe n’en est pas en reste. Il se pourrait même, que ce soit un exemple à suivre pour ses concurrents les plus proches. Effectivement, la marque dépense un peu plus d’un tiers de son chiffre d’affaires dans la publicité. Souvent citée en exemple dans le monde la publicité. Il est impossible en 2021, d’être passé à côté de cette célèbre accroche « parce que je/nous le vaux/valons bien » qui a fait écho aux femmes et chamboulé les dictats de la publicité à un moment où la parole n’était accordée qu’aux hommes.

@L’Oréal Paris publicité de youtube

Mise en avant du marketing d’influence 

Mais ce n’est pas tout, car bien que le succès des campagnes publicitaires soit garanti, celui-ci ne repose pas entièrement sur l’utilisation simple et pure de la publicité en elle-même. En effet, si on analyse bien ces spots en général, ceux-si sont composés de manière intelligentes et efficaces. Associé à la publicité, le marketing d’influence est une stratégie grandissante que beaucoup de marques adoptent de plus en plus et qui marchent du tonnerre. Ainsi, on retrouve des leaders d’opinion tels que Blake Lively, Beyoncé Knowles ou encore Eva Longoria … dans ce cas-ci afin de promouvoir le produit de la marque en question. 

Une idée que certains pourraient trouver on ne peut plus banal et qui pourtant fait un carton puisque d’une certaine manière, cette stratégie permet aux consommateurs de rêvasser et de vivre par procuration. Il est donc important de comprendre et mettre en avant l’aubaine que sont devenus les leaders d’opinion au 21 siècle. Ces derniers procurent ainsi à la marque une légitimité supplémentaire et un relai de confiance auprès des consommateurs. Alors pourquoi ne pas les utiliser et de ne pas profiter de cela ? 

Développement du marketing digital

Qui dit à la pointe de l’innovation et de la diversification, dit aussi à la pointe de la technologie. C’est pourquoi à l’ère du numérique et dans l’optique d’être toujours présent pour ses consommateurs, L’Oréal met en avant ses stratégies de marketing digital. De cette manière, ils se retrouvent présents là, où sont ses clients, c’est-à-dire sur les réseaux sociaux. En conséquence à ce développement soudain ces dernières années, on s’aperçoit qu’avec trente pour-cents de ses investissements média consacrés au digital, L’Oréal a tout compris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *