Le Black Hat SEO : une menace pour ton référencement

Salut toi! Aujourd’hui nous allons t’expliquer de quoi il s’agit quand on parle de Black Hat en SEO. Le Black Hat est toujours là, prêt à menacer ton site… En bref, il s’agit de comportements illégaux de référencement qui vont contre les directives des moteurs de recherche. Tu dois respecter les conditions d’utilisation des ces moteurs, bien évidemment.

Pour bien cerner la nature du Black Hat, il faut savoir qu’il est divisé en deux grands blocs : d’un côté le schéma des liens et le bloc général de l’autre coté.

Schéma des liens

La première chose à ne peux pas faire est d’acheter des liens. Google veut que tu gagnes tes liens.

En suite, l’échange des liens est interdit également. Tu ne peux pas demander à quelqu’un d’insérer réciproquement les liens de ton site. Bien qu’avant cela était possible et marchait plutôt bien, les temps ont changé…

Évite également le marketing d’article ou « guest posts». Si tu écris une centaine d’articles et tu les publies sur différents sites, Google va te pénaliser… Tu peux faire cela, mais avec des contenus de qualité et dans une mesure restreinte.

De plus, il y a des programmes qui font du « link indexing», c’est à dire, qu’ils génèrent automatiquement un réseau de liens dans d’autres sites… Ceci va contre les directives.

Et puis, il y a les liens des profils. Si tu crées tout un tas de profils sur les réseaux sociaux et que tu y insères des liens, c’est du Black Hat SEO, tu vas être pénalisé pour cela.

Enfin, les « link networks« . Tout type de « network » où tu payes pour faire apparaitre ton lien sur d’autres sites est aussi du Black Hat SEO.

Source : imgflip.com

Techniques générales interdites

  • « Comment spam » : si tu utilises un programme pour générer des faux commentaires, il s’agit de Black Hat SEO.
  • Redirections furtives : si tu as une page dans le « ranking » et que tu réorientes le visiteur vers une page de quelqu’un d’autre, c’est encore du Black Hat SEO.
  • Echange de produits pour des liens : tu ne peux pas donner un produit ou de l’argent en échange d’un lien… Ce serait comme acheter le lien.
  • « Link bait » : imaginons que tu offres une bourse d’études. Les institutions de l’éducation généreront des liens vers la bourse pour la rendre visible aux étudiants. Tu ne peux paa faire cecla non plus…
  • Filage d’articles : tu ne peux pas réécrire des morceaux de contenu et le distribuer à travers le web.
  • Contenu gratté : voler des contenus du web et les utiliser sur ton site pour être plus haut classé dans les recherches d’un moteur de recherche… C’est interdit!

Et encore…

  • Social media spam : si tu as pleins de partages (achetés) sur les réseaux sociaux, c’est du Black Hat SEO.
  • Spam d’extraits de contenus : mettre des extraits de contenu sur des pages qui ne sont pas inhérentes à la tienne ne va pas améliorer ton classement…
  • Demandes de renseignements automatiques : si tu utilises des programmes qui génèrent du faux trafic sur ton site, il vaudrait mieux arrêter.
  • SEO négatif : si tu détestes ton concurrent et que tu crées pleins de liens de basse qualité vers son site pour lui faire prendre une pénalisation, c’est considéré comme du Black Hat SEO.
  • Spam d’injection d’URL : des fois les gens piratent des pages ou en créent des nouvelles et y insèrent des liens pour gagner en visibilité sur leur site principal. Si le moteur de recherche le remarque, tu risques d’avoir des problèmes. 

En résumé

Quand tu fais le référencement de ton site, fais attention à respecter les conditions d’utilisations des moteurs de recherche. Ceci t’aidera à avoir un site propre et de qualité sur Google, et t’évitera dès lors d’être tiré vers le bas.


Nous voici à la fin de cet article. Nous te donnons rendez-vous mardi pour un nouvel article de l’équipe SEO. Entre temps, jette un coup d’œil à la page d’accueil pour d’autres articles sur la communication digitale !

A lire aussi :

Le white hat, grey hat et black hat SEO : quelle technique est à favoriser et celles à éviter?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *