L’obésité : 3 conseils pour changer ses habitudes !

En 2022, l’obésité continue d’être l’un des principaux problèmes de santé dans plusieurs pays du monde. En France, 34% des enfants de 2 à 7 ans et 21% des jeunes entre 8 et 17 ans sont en situation de surpoids ou d’obésité. En Belgique, la situation n’est pas bien différente, avec presque la moitié (49%) de la population adulte dans la même situation. Dans cet article nous allons observer quelques actions de communication publique des gouvernements pour changer ce scénario mais aussi l’importance des changements d’habitudes dans une vie plus saine et active.

Graphic Obésité

Depuis 2009, il existe plus de personnes en situation d’obésité que de personnes en sous-poids ou sous-nourris. Alors que le manque de nourriture n’est pas un choix, le fait de s’alimenter en excès relève du libre-arbitre des personnes. Il y a des cas d’obésité ou de surpoids liés à problèmes de santé, à maladies ou à la génétique, mais de plus en plus de cas sont causés par une alimentation excessive et de la manque d’activité physique.

Mais, est-ce que nous le faisons consciemment ou nos habitudes sont beaucoup influencées?

Les deux. Mais nous les faisons parce que nous sommes influencés. La plupart des jeunes de jusqu’à 30 ans aujourd’hui ont grandi avec une télévision devant eux. Malgré quelques chaînes publiques qui ont un contrôle sur la publicité, la plupart des chaînes de télé ont des grandes quantités de espaces dédiés à celles-ci, parfois avec plus de la moitié du temps de leurs programmation!

Les entreprises de fast-food ou de nourriture très transformée normalement sont les mêmes qui ont le plus grand budget pour faire leur marketing dans les chaînes de télé et même sur l’internet. Malheureusement leurs produits sont les moins sains, avec très peu de fibres et vitamines nécessaires pour notre corps. Leurs produits peuvent avoir même de caractéristiques addictives, qui vont nous faire continuer d’en manger même quand on n’a pas faim.

Ce n’est pas pour rien que des pays comme le Royaume Uni ont décidé de restreindre la publicité liée à la malbouffe, très fortement liée à l’obésité infantile.

Comment le changement d’habitudes peut-il nous aider à avoir une bonne alimentation?

Boucle de l'habitude

Comment quelqu’un qui souffre d’alcoolisme, boulimie, tabagisme et surendettement peut sortir de cette situation en un an? Cela n’arrive pas facilement à tout le monde, mais c’est une vraie partie de la vie de Lisa, décrite dans le livre « Le Pouvoir des Habitudes » de Charles Duhigg.

Le phénomène des changements d’habitudes s’explique avec la science et des études du cerveau humain. Les spécialistes expliquent que nos cerveaux entrent dans un mode automatique quand nous faisons plusieurs choses dans nos quotidiens. Avec un schéma bien précis et bien établi, nous commençons à faire la boucle de l’habitude.

Cela peut s’appliquer à toutes nos routines, soit les dites bonnes, comme se brosser les dents ou prendre une douche, mais aux mauvaises aussi, comme fumer ou manger beaucoup de nourriture très transformée. Un exemple que Duhigg donne dans son livre est l’acte de se brosser les dents, introduit par une marque de dentifrice.

A partir d’une publicité nous pouvons trouver tous les éléments de la boucle des habitudes. Avoir les dents sales avec un espèce de film opaque est le signal déclencheur. Le désir est de ne pas avoir cela, mais si un sourire comme celui des gens de la publicité. La routine va être basée sur l’acte de laver les dents et, enfin, la récompense est d’avoir un beau sourire et les dents propres, cela est intensifié par la saveur mentholée du dentifrice.

Mais alors, comment les habitudes et l’obésité peuvent être liées?

Il y a plusieurs aspects liés à l’obésité dans la société moderne, mais la consultation d’un médecin spécialiste est indispensable pour se renseigner sur votre corps, votre routine et votre alimentation. Il faut prendre en compte aussi que chacun a sa propre génétique, alors on ne peut pas tous être comme les mannequins des publicités de lingerie que l’on voit à la télé. De la même façon que les publicités de nourriture très transformée influencent l’obésité, les standards de mode et des films hollywoodiens peuvent influencer de nombreux cas d’anorexie et boulimie.

Cela étant dit, le changement d’habitudes peut nous influencer principalement dans 3 domaines différents:

  1. Une alimentation plus saine. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), une alimentation saine aide à se protéger contre les maladies non transmissibles parmi lesquelles le diabète, les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux et le cancer.
  2. La pratique d’exercices. Avec une mauvaise alimentation, ce sont les deux principaux risques pour la santé à l’échelle mondiale. Parfois, la simple pratique de 30 minutes d’exercice par jour peut changer complètement la routine!
  3. Cuisine toi-même ton repas. Évidemment on ne peut pas cuisiner tout le temps… Cuisiner signifie acheter des produits, ranger les produits, laver, couper, cuisiner et faire la vaisselle après… Beaucoup de choses, non?

Chacun de ces trois points signifie des changements d’habitude. Des grands changements d’habitude. Mais des changements radicaux sont très difficiles à mettre en pratique, il faut commencer petit à petit. Il faut aussi être réaliste avec ta propre situation, cela signifie que tu vas pouvoir t’adapter à ton rythme et à ton corps.

Cuisiner toi-même signifie que normalement, plusieurs fois, tu n’aimeras pas beaucoup ce que tu as cuisiné… Il faut commettre des erreurs pour apprendre à « bien faire ». N’hésite pas à demander aux gens autour de toi des avis ou de demander à tes amis et à la famille de cuisiner un repas ensemble. L’expérience partagée devient beaucoup plus légère!

L’acte de cuisiner va changer déjà ton alimentation. Même si, dans un premier temps, tu cuisines des choses pas très sains (il faut se rappeler que les alimentes super transformés ont aussi beaucoup plus de goût, grâce à des éléments ajoutés chimiquement, mais n’ont pas des fibres, vitamines ou nutriments que nos corps ont besoin) cela va t’aider à, peu à peu, découvrir ta propre façon de cuisiner et d’épicer ta cuisine. Avec de bonnes épices, n’importe quelle légumineuse peut devenir délicieuse!

Personnellement, 3 ans avant je ne savais pas cuisiner du riz ou des pâtes. Aujourd’hui je cuisine tous les jours, même si parfois ce n’est pas incroyable, mais je le fais de plus en plus rapidement et j’aime de plus en plus le goût de mes expériences culinaires.

Et enfin la pratique d’exercices. Peut-être le plus difficile à coordonner avec la vie moderne de ceux qui travaillent et/ou étudient. Pour ceux qui ont des enfants, la maison à s’occuper ou de nombreux cours à suivre… enfin, une vie agitée, ou même pour ceux qui ont beaucoup de temps libre mais n’arrivent pas à avoir envie de le faire.

Il faut commencer petit, avec des promenades à pied ou à vélo. Tu peux essayer d’éviter de prendre la voiture pour faire des choses à côté. A la place de faire une fois des courses avec une voiture, vous pouvez faire plusieurs fois à pied. Évitez de prendre le bus ou le métro pour les petites distances.

Des outils technologiques sont là pour nous aider aussi. Presque toute pratique d’exercices peut être faite avec des écouteurs. Alors cela peut être un bon moment pour découvrir les derniers albums de votre chanteur préféré ou pour découvrir des podcasts. Aujourd’hui nous avons une centaine de podcasts sur tous les sujets possibles et dans toutes les langues!

Ceci n’est pas un texte motivationnel ou un guide pratique, ce sont juste quelques conseils de quelqu’un qui a changé ses habitudes ces dernières années et aujourd’hui sens beaucoup la différence de chaque petit pas! N’hésitez pas à commencer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *